De l’improvisation théâtrale dans les entreprises

Vous souhaitez mettre en place de l’improvisation au sein de votre entreprise ? Cet article vous expliquera en détail ses bienfaits.

L’improvisation c’est quoi ?

L’improvisation théâtrale est une forme de théâtre spontanée sans texte ni mise en scène. Il s’agit de savoir écouter les propositions des autres pour rebondir et jouer le jeu, intéragir avec les autres participants en osant, en s’amusant, en se mettant en condition pour construire un environnement ludique et décalé tout en respectant les règles et les contraintes, et surtout, en respectant autrui.

L’improvisation, ça apporte quoi ?

L’improvisation détend, elle permet de libérer sa créativité, de « soigner » sa timidité légère et c’est en excellent moyen de sortir de sa zone de confort pour prendre confiance en soi dans une ambiance ludique et décontractée. On y apprend la solidarité, l’écoute, à s’exprimer face à nos collaborateurs de manière plus spontanée, à se placer dans un espace et à utiliser son corps et la gestuelle dans la communication non verbale.

Pourquoi l’appliquer en entreprise ?

D’une manière générale, les chefs d’entreprise veulent que leurs collaborateurs aient la même vision, le même but et que les messages passés soient reçus et compris de la même manière par le plus grand nombre. Seulement, des fois, ça ne se passe pas toujours comme prévu.

L’improvisation est un excellent moyen de faire passer les messages de façon ludique. Ce qui permet de dénouer les tensions et de pouvoir gérer un conflit. Elle améne une équipe à construire ensemble, son histoire, ses valeurs et sa vision. Le fait d’apprendre à écouter l’autre favorise un esprit d’équipe.

Quels sont les bienfaits de l’improvisation ?

  • On apprend à écouter : afin de permettre à l’histoire d’avancer, il est nécessaire d’écouter et de tenir compte des propositions de ses partenaires et ainsi d’établir un climat de confiance. Dans les entreprises, pour faire avancer un projet, il est tout aussi nécessaire d’écouter ses collaborateurs.
  • On apprend à mieux communiquer : toutes les communications sont employées dans l’impro. On apprend à faire passer un message par la parole, par la gestuelle, par les émotions, par la respiration ou encore par le silence et la posture. En entreprise, peu d’intervenants utilisent une symbiose de tous ces ingrédients. Ils se cachent souvent derrière un bon vieux PowerPoint ou un paperboard sans faire vivre leur discours et faire vibrer son auditoire.
  • On apprend à assumer : en générale on assume pleinement (ou pas) les situations prévues et choisies. Mais qu’en est-il des situations imprévues ? Souvent, la première réaction est le stress qui déstabilise automatiquement. L’impro permet d’assumer pleinement l’imprévu. Petit à petit on apprivoise l’imprévisible et ça permet de réagir avec beaucoup plus de sérénité face aux clients, pendant une réunion ou face à ses collaborateurs.
  • On apprend à développer son sens de la répartie et sa créativité : tout se passe dans la certitude et dans l’acceptation de ses idées. De manière plus concrète, il n’y a pas de mauvaises idées, il y a que des idées qui sont mal présentées ! Quand vous avez envie de faire passer une de vos valeurs ou une de vos convictions, quand on croit dur comme fer à son idée, on est prêt à la présenter de la manière la plus créative par des métaphores ou des images, avec des gestes et une posture que rien n’arrête. L’impro apprend aussi à construire une histoire en intégrant les propositions des autres par des jeux d’associations d’idées ou l’imaginaire règne en maître. Un peu comme un brainstorming géant !
  • On apprend à prendre des risques et à se surpasser : vous serez étonnés des résultats obtenus en évoluant dans l’improvisation. On apprend à accepter le jugement des autres, à oser, à assumer ses idées et à prendre de nouvelles initiatives. Celui qui ne se trompe jamais, a peu de chances de réussir.
  • On apprend à fonctionner en équipe : s’ouvrir aux propositions des autres c’est bien, mais prendre en compte les qualités et les défauts des partenaires c’est mieux. En valorisant l’autre, on apprend à avoir confiance en soi et en lui. Pour que l’improvisation fonctionne, il faut gérer des objectifs sous certaines contraintes comme le temps, le thème, le nombre de participants, la catégorie, etc. Ne retrouve t’on pas les mêmes contraintes au sein de l’entreprise ? Le temps, les ressources humaines, les budgets, etc.?
  • On apprend à développer ses compétences managériales : en improvisation comme à l’entrepise, on motive ses partenaires, on travaille ensemble sur un projet commun avec des visions différentes mais liées, on canalise ses idées et on prend des décisions. On développe donc des qualités indispensables à tout bon manager.

Vous savez tout… ou presque ! Reste plus qu’à vous lancer dans cette belle aventure où la bonne humeur, le rire et les surprises sont à l’honneur.

N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements en cliquant sur le bouton !

Leave a reply